Fixe : 01.55.02.39.88 / Mobile : 06.48.08.17.93

La séance

La séance s’organise selon un protocole précis

La séance Michael Da Cunha - Ostéopathe Asnières

Elle dure en moyenne entre 30 et 45 minutes

1. La séance débute par un interrogatoire poussé à la recherche :

  • D’antécédent traumatiques, médicaux, chirurgicaux, familiaux,
  • D’un contexte traumatique,
  • De pathologies inflammatoires et/ou non mécanique,
  • De signes neurologiques centraux et/ou vasculaires,
  • Des origines mécaniques de la douleur : les circonstances de survenue, leur contexte, le retentissement sur la vie socio-professionnelle

2. Elle se poursuit par un examen médical neurologique / vasculaire / orthopédique

Il vise, d’après la symptomatologie précisée lors de l’anamnèse, à porter un diagnostic d’exclusion auquel cas le patient sera orienté vers le praticien compétent.

L’étude des examens complémentaires (radios, IRM, échographies…) sont nécessaires sur un contexte traumatique. Merci de penser à les apporter !

3. Suivent les tests ostéopathiques

Lorsque l’origine fonctionnelle du trouble est avérée, l’ostéopathe procède, par l’observation et la palpation, à un examen complet du patient:

  • Examen de la posture en statique et en dynamique
  • Examen de la mobilité des structures douloureuses ainsi que de celles pouvant être en rapport avec les symptômes
  • Examen palpatoire à la recherche d’une augmentation du tonus musculaire local.

Ce n’est qu’à l’issue de toutes ces étapes que l’ostéopathe décidera quelles structures traiter, quelles techniques adopter, afin de corriger au mieux les déséquilibres causant la symptomatologie du patient.

4. La phase de traitement

Il existe différents courants de pratique en ostéopathie.
Dans ce cabinet, seule l’ostéopathie dite « structurelle biomécanique » vous sera proposée.

> Techniques articulaires :

La manipulation consiste en une mobilisation d’un segment osseux par rapport à un autre. Deux méthodes peuvent être utilisées, les deux ayant la même efficacité :

    • Thrust : manipulation avec impulsion à haute vélocité et faible amplitude. Elles peuvent entraîner un bruit articulaire ou « crack »
    • Soft : manipulation plus douce qui consiste en une alternance de poussées prolongées et de relâchements de l’articulation.

> Techniques musculaires :

Un travail direct sur les muscles/tendons sera effectué : étirement, rapprochement, pression prolongée etc…

> Techniques viscérales :

Elles concernent les organes internes ou viscères (foie, estomac, intestins …) et les membranes (fascias) qui enveloppent tous les muscles et viscères du corps humain. Il sera prodigué en fin de séance des conseils de posture, d’étirements, de gestion de l’activité sportive, d’ergonomie au poste de travail, le tout permettant de conserver le plus longtemps possible les bénéfices du traitement et d’éviter les récidives.

5. Post séance

  • A la fin de la séance on note une détente musculaire qui se traduit par un gain d’amplitude de mouvement, de souplesse et de diminution de la douleur.
  • Dans les 48-72h : il est recommandé d’éviter les efforts brusques ou intenses. C’est en effet le délai moyen constaté durant lequel l’organisme se réadapte aux nouvelles conditions mécaniques, pouvant générer parfois des douleurs transitoires, des courbatures, de la fatigue. Ce phénomène est parfaitement normal, et correspond à une phase inflammatoire, de temps d’adaptation des tissus.
  • Puis vient la phase de rémission avec une disparition progressive des douleurs et la cicatrisation des tissus lésés.

Une à trois séances sont généralement nécessaires pour un motif de consultation. Elles seront espacées d’une semaine environ pour que le corps s’habitue à son équilibre retrouvé et que vous en ressentiez les bienfaits.

 

 • Quand consulter un ostéopathe?                           • A qui s’adresse l’ostéopathie et pour quoi?                       • Les tarifs d’une consultation                                 • Mes coordonnées

Scroll to Top